Un regard lumineux

03 Juin 2016

Il faut laisser Dieu purifier la relation que nous avons eue avec le défunt : lui accorder le pardon de tout notre cœur, pour des paroles maladroites ou des critiques à l'emporte-pièce, qui nous auraient frustrée ou blessée, de son vivant, ou même parfois, pour des actes inconscients, faits par ignorance et consentis, dans l'impuissance de l'enfance. Sachant que, nous sommes tous pécheurs et que Dieu pardonne tout. "Va, je ne te condamne pas!" a dit Jésus un jour, au bord du puit de Jacob, à la samaritaine. 

Accepter que c'est Dieu qui purifie notre regard, et nous accorde la grâce de ne voir l'autre désormais, qu'avec ce regard miséricordieux et lumineux, dépouillé de tout attachement humain, avec ce qu'il a pu comporter de passions et de blessures mutuelles enfouies, d'incompréhensions ou de non dits.

L'amour est à ce prix! C'est accepter que l'autre soit "autre" avec ses erreurs humaines et ses limites, sachant que son coeur est fait pour Dieu, source inépuisable de l'Amour. Pour ma part, c'est cela honorer les morts, ne plus regarder que leur beauté désormais plus visible, et en particulier, si ce sont nos parents ou des personnes très proches que nous avons aimées. Que dis-je? que nous aimons encore! malgré la distance.

Alors, va, toi que j'ai tant aimée, vers la maison de ton père, car il t'attend, les bras ouverts! Sans plus tarder et lavée de tout péché par le sang de l'Agneau, qui s'est livré lui-même, en sacrifice pour nos péchés. Vole! cours! Toi qui a tant aimé! Ton bien aimé t'attend! Il ne manquerait plus que, par mes larmes ou mes plaintes,  je veuille te retenir ici-bas, toi qui a été appelée à une vie plus belle encore! Et s'il est vrai que,  ma prière peut encore t'aider, je veux y consentir, avec joie et te confier au Père de toute tendresse!

Dominique